pétition pour les personnes de 65 à 68 ans
   

 

 

ou payer sa carte de membre

Rétablissement de l'indemnité de remplacement de revenu pour les travailleurs accidentés de 65 ans et plus

Urgent

Faites entendre votre voix et soyons solidaires à l’égard de tous les travailleurs accidentés qui ont l’espoir que cela change en postant cette lettre. Vous pouvez également encourager votre entourage même s’ils ne sont pas membres de l’association à utiliser les adresses ci-dessous pour qu’ils puissent à leur tour la poster afin qu’on accorde à cette requête toute l’attention qu’elle mérite. Cependant, une chose est certaine, si nous ne nous mobilisons pas pour dénoncer les injustices dont nous sommes victimes et exiger des changements, nos droits ne pourront que reculer.

Nous vous demandons seulement d’envoyer par la poste la lettre jointe et l’adresser au député de votre circonscription, vous y trouverez en bas de la lettre, toutes les adresses des députés de l’Abitibi-Témiscamingue. Il vous suffit d’apposer votre nom, la date, la ville et votre signature et les poster le plus tôt possible ou la remettre à main propre à votre député. Toutefois, ce que nous réclamons, c’est qu’à partir de 65 ans, l’indemnité de remplacement de revenu (IRR). (Tous les détails sont sur la lettre que vous auriez à envoyer).

En cette année électorale et suite à la demande de plusieurs accidentés de travail au Québec, Nous continuons à faire des démarches auprès de tous les députés afin que l’on mette enfin un terme à ces injustices. Je vous invite bien sûr à rejoindre cette marche citoyenne qui a pour but de faire circuler et partager une information qui peut grandement aider les victimes de lésions professionnelles. 

 

Deux actions que vous pouvez faire face au représentant que vous avez élus, votre rôle est décisif et plus que jamais, votre aide est cruciale:

1. Envoyer les deux lettres déjà préparées à votre député de circonscription en apposant la  date, votre ville et  votre signature.

2. Parlez-en à vos proches et encouragez votre réseau (parents, voisins et amis) à diffuser le message et à rallier nos forces.

Sachez qu'il n'y a pas de date limite pour l'envoie de ses deux lettres. Tant et aussi longtemps qui n'y aura pas de changements, ne nous arrêterons pas.
  • je vous ai mis le lien de la lettre de Maître Marc Bellemare et  et un autre lien pour la lettre de réclamation qu'il faut remplir. Bien évidemment, vous devez joindre ses deux lettres ensemble avant de les envoyer par la poste ou les remettre à main propre à votre député de circonscription après avoir mis la date, votre ville et votre signature afin de rétablir la pension à vie. 

Lettre de Marc Bellemare.pdf 

Lettre de réclamation.pdf 


HISTORIQUE: Texte de la pétition électronique déposée par M. stéphane bergeron et par papier déposée par Mme Manon Massé au sujet de l'injustice à laquelle sont confrontés plusieurs accidentés de travail depuis la modification de la loi du 19 août 1985.pdf 


  • CONSIDÉRANT QUE les accidentés du travail de 65 ans et plus sont privés depuis 1986 de leur indemnité de remplacement de revenu versée auparavant à vie sous prétexte qu'ils s'enrichissaient en vieillissant;
  • CONSIDÉRANT QUE dans une correspondance du 7 août 2015, le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale se disait sensible à la réalité des travailleurs accidentés de 65 ans et plus;
  • CONSIDÉRANT QUE l'article 56 de la Loi sur les accidents du travail et les maladies professionnelles a conduit à l'appauvrissement des accidentés qui se voient affectés moralement, physiquement et monétairement par les diverses coupures (RRQ, assurances salariales, assurances médicales, etc.) et doivent parfois hypothéquer leurs biens au détriment de leur santé pour se faire reconnaître;
  • CONSIDÉRANT QUE tout travailleur victime d'un accident du travail est pénalisé lors de sa retraite en perdant d'emblée un minimum de 10 % de son revenu ainsi que des avantages sociaux;

    Nous, soussignés, demandons au gouvernement du Québec :

    • De rétablir la pension à vie aux accidentés, en déduisant le montant de la régie des rentes du Québec et de la pension de vieillesse, pour corriger cette injustice;
    • D’envisager que tous les accidentés de 65 ans et plus qui ont perdu leur indemnité la retrouvent à partir du 1er janvier 2018, en tenant compte de leurs revenus avant l'âge de 65 ans, dans le but d'avoir accès à des soins adéquats, et de vivre et mourir dans la dignité.

© 2009-2017 ATTAAT, Association des Travailleuses et Travailleurs Accidentés de l'Abitibi-Témiscamingue. Tous droits réservés.

Secrétariat à l'action communautaire autonome et aux initiatives sociales Québec